Blog Psy › Santé mentale, Soins psy & thérapie

Publications & articles - Problématiques psychiques, santé mentale et réflexions de thérapeute

Troubles de l'identité sexuelle

Troubles de l’identité de genre et sexuée

Troubles de l’identité sexuelle – Les troubles de l’identité sexuelle sont des réalités complexes et diverses qui touchent de nombreuses personnes à travers le monde. Ces troubles impliquent une incongruence entre l’identité de genre ressentie par un individu et le sexe qui lui a été assigné à la naissance. Dans cet article, nous explorerons les différents aspects des troubles de l’identité sexuelle, ainsi que l’acronyme LGBTQ+ qui représente la diversité de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre.

Troubles de l’identité sexuelle et identité de genre

Les troubles de l’identité sexuelle, également connus sous le nom de dysphorie de genre, se manifestent lorsque l’identité de genre d’une personne diffère de son sexe biologique.

Par exemple, une personne peut se sentir profondément identifiée comme étant du genre opposé à celui qui lui a été assigné à la naissance.

Ce conflit entre l’identité ressentie et l’assignation de genre peut entraîner un sentiment de malaise, de détresse psychologique et d’inconfort dans son propre corps.

Il est important de noter que les troubles de l’identité sexuelle ne sont pas des pathologies mentales, mais plutôt des expériences vécues par des individus qui cherchent à aligner leur identité de genre avec leur identité ressentie.

Troubles de l'identité sexuelle : dysphorie de genre et transidentité

L’acronyme “LGBTQ+” : inclusion et diversité

L’acronyme LGBTQ+ est une abréviation utilisée pour représenter la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre.

L  pour Lesbienne : une femme qui est attirée émotionnellement, romantiquement et/ou sexuellement par d’autres femmes.
G pour Gay : un homme qui est attiré émotionnellement, romantiquement et/ou sexuellement par d’autres hommes.
B  pour Bisexuel : une personne qui est attirée émotionnellement, romantiquement et/ou sexuellement par les deux sexes, tant le sien que celui des autres.
T pour Transgenre :  une personne dont l’identité de genre diffère du sexe qui lui a été assigné à la naissance. Les personnes transgenres peuvent s’identifier comme homme, femme, non binaire, ou d’autres identités de genre.
Q pour Queer ou en questionnement : un terme utilisé pour représenter les personnes dont l’identité sexuelle et/ou de genre ne correspond pas aux normes sociétales. Il peut également englober les personnes en questionnement, qui explorent leur orientation sexuelle et leur identité de genre.

Enfin , le symbole “+” est utilisé pour représenter la diversité des identités et orientations sexuelles qui ne sont pas incluses spécifiquement dans l’acronyme initial. Cela englobe des identités telles que l’asexualité, la pansexualité, l’intersexualité, et d’autres.

Comprendre et soutenir l’expression de soi

L’adolescence est une période de découverte de soi, y compris de l’exploration de l’identité sexuelle. Pour certains adolescents, cette exploration peut révéler une identité qui diffère des normes traditionnelles de genre masculin ou féminin.

L’identité sexuelle se réfère à la façon dont une personne se perçoit et se ressent sur le plan du genre.

Alors que certaines personnes s’identifient comme étant strictement masculines ou féminines, d’autres peuvent ressentir une identité de genre non-binaire, c’est-à-dire qu’elles ne se sentent ni exclusivement masculines, ni exclusivement féminines.

Les adolescents qui découvrent leur identité sexuelle peuvent ressentir un écart entre leur identité de genre ressentie et le sexe qui leur a été assigné à la naissance.

La diversité des personnes non-genrées

Les personnes non-genrées, également connues sous le terme “non-binaires”, sont celles qui ne s’identifient pas exclusivement comme homme ou femme. Elles peuvent se considérer comme étant en dehors du spectre binaire traditionnel de genre, ou bien elles peuvent se sentir fluides dans leur identité de genre, évoluant entre différentes identités au fil du temps.

Il est important de comprendre et de respecter cette diversité, en reconnaissant que chaque individu a le droit de définir son propre genre et de s’exprimer en accord avec son identité.

Soutenir l’expression de soi des adolescents non-genrés

Il est essentiel d’offrir un soutien et un environnement bienveillant aux adolescents non-genrés, afin qu’ils puissent s’exprimer et vivre leur identité de genre de manière authentique.

En tant que proche, il faut être prêt à écouter les expériences et les préoccupations des adolescents non-genrés. Il est important de valider leurs sentiments et s’assurer qu’ils se sentent entendus et respectés.

Éducation et sensibilisation

Il est également important de s’informer sur les identités non-binaires et les problèmes auxquels les adolescents non-genrés peuvent être confrontés. Il est primordial d’être sensibilisé et d’encourager les autres à faire de même pour favoriser une compréhension et une acceptation accrues.

Le respect des pronoms et des termes de genre sont préférés par les adolescents non-genrés. Respectez leurs choix de langage et évitez les généralisations ou les stéréotypes basés sur le genre.

Soutien familial et scolaire

Un autre point important concerne l’implication des familles et des établissements scolaires dans le processus de soutien aux adolescents non-genrés. Il faut encourager les discussions ouvertes et la mise en place de politiques inclusives.

L’accès aux ressources fait également partie des points importants. On peut informer les adolescents non-genrés sur les ressources qui leur sont disponibles, telles que les groupes de soutien, les thérapeutes spécialisés et les associations LGBTQ+ qui offrent des conseils et des informations.

L’exploration de l’identité sexuelle chez les adolescents, y compris l’expression non-genrée, est un processus important qui mérite soutien et respect.

En éduquant les autres, en promouvant une compréhension accrue et en fournissant un environnement bienveillant, un thérapeute peut aider les adolescents non-genrés à s’épanouir et à vivre pleinement leur identité de genre authentique.

A lire également : “Troubles de l’identité sexuée et de genre : conflits et consensus” de Julie Mazaleigue-Labaste

 

Cabinet Psychologue Canton de VaudDécouvrez les disponibilités pour obtenir un rendez-vous

 


Recherches similaires pour cet article : “Troubles de l’identité sexuelle”

  • Psychologue à genève spécialisée dans les troubles de l’identité sexuelle
  • A propos des troubles de l’identité sexuée
  • Consulter un psychologue pour identité de genre
  • Qui consulter pour dysphorie de genre ?
  • Cabinet psychologie à Genève identité de genre
  • A qui parler de mon ado non genré ?
  • Psychologue transidentité en Romandie
  • Consultation dysphorie de genre en Suisse
  • Quel psy pour Identité de genre ?
  • Blog de psychothérapeute pour problématiques identité de genre
  • Quels sont les troubles de l’identité de genre ?
  • Que veut dire LGBTQ+ ? 
sur 5
Les commentaires du Blog Psy sont fermés.